Publicité

Bruit qui court présente son album Que la nuit m'emporte

Le groupe Bruit qui court a sorti le 3 octobre son 4ème album intitulé Que la nuit m'emporte. Laissez-vous vous emporter dans la pénombre de l'album grâce à cette interview...

Groupe Bruit qui court sur scène

- Pouvez-vous nous présenter l'album Que la nuit m'emporte ?
Que la nuit m'emporte est notre quatrième album. Dix titres qui traitent d'une nuit symbolique. 

- Pourquoi avoir pris comme fil conducteur la nuit pour cet album ?
La nuit représente plusieurs choses, l'errance, l'alcool, les copains mais aussi la clandestinité, la résistance, l'opposition au jour, au mainstream. La nuit est un terrain de jeu mais également une nécessité face aux lumières un peu vulgaires de l'industrie du spectacle.  

- Est ce que l'album est une façon de dire aux gens de libérer la parole et les idées ?
Clairement nous ne demandons rien. Nous parlons de nous, de ce que nous vivons. Si ce disque donne envie à certains de prendre une feuille, d'écrire un texte, de prendre une guitare et monter un groupe nous en serions ravis. Mais nous écrivons pour nous en premier lieu. 

- Comment s'est intégré le nouveau cuivriste que vous recherchiez ?
Très bien. Naturellement. Nous voulions faire évoluer notre son, comme pour chaque album et Eric est arrivé au bon moment. Il amène une couleur en plus à notre palette. Nous voulions surprendre notre public et je pense que c'est réussi.

- Peut-on en savoir plus sur le titre Je n'ai pas peur ?
Le titre je n'ai pas peur c'est quelque chose que l'on répète en permanence pour s'en convaincre. Si je répète je n'ai pas peur peut être que ça passera, peut être que j'irai mieux. Avoir peur c'est ce qu'ils attendent de nous. Ce que les terroristes attendent de nous. Mais aussi d'autres. Il faut avoir peur pour accepter de bosser dans des conditions minables pour pas un rond. Il faut avoir peur pour accepter de baisser les yeux quand un type vient annoncer qu'il va licencier à tour de bras. Il faut avoir peur de finir à la rue pour accepter tout ça. La peur est un conditionnement social. Sans la peur nous sommes libres. 

- On sait que les vidéos faisaient parties de vos projets pour les nouveautés. Prévoyez-vous une série de clips ?
Non. Nous avons une création vidéo sur scène, réalisée par Marjorie Calle et cet album est accompagné de quatre titres captés durant la session d'enregistrement. Peut être que d'autres vidéos suivront, mais pour nous le projet repose sur l'album, le livre, la création vidéo pour le live et la vidéo de quinze minutes déjà présente sur les réseaux. 

- Pourquoi avoir mis l'image d'un tunnel sur la pochette du CD ?
C'est l'illustration de ce voyage dans cette nuit. Nous avons essayé de donner l'émotion du lâcher prise, d'une chute, de ce tunnel qui nous emporte. 

- Avez-vous une anecdote à nous raconter sur la création de Pour que la nuit m'emporte ?
Cet album a été enregistré en trois jour. C'était notre objectif et nous sommes assez fiers d'y être arrivé. 

L'album Que la nuit m'emporte de Bruit qui court peut être téléchargé légalement sur Bandcamp.

 

- Que la nuit m'emporte, c'est aussi un livre : souhaitez-vous nous en parler ?
Nous avons sorti un livre en édition limitée à soixante exemplaires. Un livre de 70 pages qui est une augmentation des textes de l'album. Nous voulions aller au bout de notre idée. Terminer la conversation avec celui ou celle qui a envie d'aller plus loin que l'album.

- Vous repartez sur scène jusqu'au printemps, qu'avez-vous envie de dire à vos fans et prévoyez-vous de faire quelque chose de particulier avec eux ?
Et même au delà du printemps, la tournée est en construction. Nous espérons trouver un public toujours plus nombreux. Nous avons pas mal de choses à échanger avec eux. 

- Pour terminer, où souhaiteriez-vous que la nuit vous emporte ?
Qu'elle révèle le meilleur de ce que nous sommes. 

Merci au groupe Nuit qui court d'avoir présenté son album Pour que la nuit m'emporte en interview !
Suivez l'actualité de ses membres sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire