Publicité

Breaky Boxes présente l'EP From the Shelter

Tirant son inspiration de la culture folk américaine et irlandaise, le groupe Breaky Boxes sort son premier EP From the Shelter le 28 Mars 2018.

Breaky Boxes

Pouvez-vous nous présenter votre EP From the Shelter ?
Cet EP est le fruit d'une intense période de composition et d'écriture. Il a été écrit/composé et enregistré en seulement 3 mois.
Le tout dans notre maison commune, un peu comme une sorte d'hibernation active !
C'est d'ailleurs de là que vient le nom de l'EP From the Shelter qui veux dire "Depuis l'abris", tout est sorti de notre abris, de notre maison.
Dans cet opus nous avons voulu proposer quelque chose de vaste, traitant de plusieurs thèmes (l'amour, la fraternité, la nature ...) et dans plusieurs styles musicaux.
Même si la prédominante est Folk, notre style de prédilection, nous avons voulu explorer d'autres influences comme le rock, la pop...
On est très content car malgré ces différentes influences nous avons réussi à garder une certaine ligne directrice entre les morceaux !

Comment l'Irlande et les Amériques ont inspiré cet EP ? De quoi vous êtes-vous inspiré dans ces cultures ?
La folk anglaise et irlandaise et la folk/country Américaine ont beaucoup inspirer cet EP et inspire toujours notre phase de composition car ce sont tout simplement deux styles que l'on affectionne tout particulièrement à travers des groupes comme Bear's den, Mumford & sons etc...
Nous avons eu la chance au sein du groupe de voir la beauté des paysages Américains et Irlandais, je pense que c'est surtout la beauté de cette nature qui nous a d'abord inspiré pour certains de nos textes.
Ensuite, il y a beaucoup d'histoires inspirantes dans ces pays respectifs et la culture musicale et si forte là bas qu'il nous semblait difficile de passer à travers, surtout dans un registre Indie Folk assez festif comme le nôtre !

Une attention particulière a été apportée à des instruments comme le banjo et l'harmonica. Pourquoi ceux-ci en particulier ?
Nous ne voulions pas s’enfermer dans un schémas standard avec deux guitares électriques ou deux guitares acoustique, un batteur et un bassiste.
Il était important pour nous d'apporter un timbre nouveau qu'on a un peu moins l'habitude d'entendre ici en France.
La mandoline, qui est beaucoup utilisée dans notre formation apporte un timbre et une couleur particulière dans nos morceaux, et, je trouve, rajoute de l'authenticité à notre style musical.
De même pour l'harmonica et le banjo ! Le côté traditionnel de ces instruments rajoute un cachet supplémentaire à l'écoute du morceau !

From the Shelter a été enregistré dans votre home studio. Qu'est ce qui vous a plu dans cette ambiance conviviale et comment s'est passée cette étape ?
Depuis que nous avons emménagés tous les trois ensemble dans la même maison et avons crée ce studio, nous ne mettons plus la notion de "temps" sur notre musique.
C'est très important pour pouvoir être pleinement à l'aise et être à l'écoute de sois même et de ses collègues. 
En studio "standard", il y a une notion de location à l'heure ou a la journée, ce qui peux parfois être frustrant dans un élan de créativité.
Ici, une totale liberté qui a permis d'enlever une grosse part de pression sur l'enregistrement.
Ça c'est passé assez simplement. Valentin notre guitariste, qui gère le studio, a pris le rôle d'ingénieur du son pour les prises de son. Le reste c'est fait très naturellement !

 Parlez nous du titre Land of brothers et de son clip...
Land of Brothers c'est l'histoire de deux amis qui lâches tout et partent à l'aventure en direction de la "Land of Brothers", comme le nom l'indique haha.
Plus en profondeur le morceau parle surtout des liens amicaux qui deviennent fraternels avec le temps et qui se développe grâce à un lâcher prise total et une certaine liberté !
Le clip a été réalisé par deux réalisateurs très talentueux de notre régions Normande à savoir : Arthur Delamotte & Maxence Labreux.
Dans le clip vous pouvez voir Kevyn Diana et Vincent Léger dans les rôles principaux.
On a voulu un clip assez proche du texte et je pense qu'à travers la réalisation d'Arthur et Maxence nous avons réussis ce paris !
Mettre un point important sur l'amitié et la liberté, c'était ça le mot d'ordre lors de l'écriture du scénario !

Une indiscrétion à nous donner sur l'EP ?
Il y a un morceau bonus caché sur la version physique :D

Aimeriez-vous vous rendre sur l'île Shelter et qu'est ce qui vous a poussé à donner le nom de ce lieu à l'EP ?
Si l'occasion se présente pourquoi pas, mais ce n'est pas vraiment la raison du nom de l'EP. 
Comme expliqué plus haut,  From the Shelter qui veux dire "Depuis l'abris" symbolise notre période d'enfermement dans notre maison pour la composition et l'enregistrement de cet EP.

Comment avez-vous vécu votre victoire au Sziget Festival ?
Au moment de l'annonce des résultats on a eu beaucoup de mal à y croire !
On est resté assez sobre au début je crois et c'est seulement une bonne 30aine de minutes après qu'on a vraiment exulté avec nos amis qui nous avaient fait la surprise d'être là le soir de la finale !
Avec du recul on réalise que c'est vraiment quelque chose de dingue d'avoir gagné parmi plus de 500 candidats, eux aussi très talentueux !

Des concerts sont-ils prévus prochainement et quelles sont les grandes dates ?
Oui bien-sûr ! On mise vraiment beaucoup sur la scène, c'est l'essence même de notre projet, il y a pas mal de dates à venir sur l'été comme le festival Moz'aique au Havre fin Juillet, Le Supersonic à Paris fin août... 
Pour vous renseigner sur nos dates n'hésitez pas à visiter notre page facebook, il y en a des nouvelles qui tombent régulièrement !

Le clip d'I feel good met largement en avant vos scènes. Comment ressentez-vous vos échanges avec le public et en quoi sont-elles importantes pour vous ?
Comme je l'ai dit, la scène est vraiment notre priorité.
Montrer un clip avec l'envers du décors et ce genre d'images, ça nous ressemble vraiment, c'est authentique.
D'ailleurs au passage, vous devez ces belles images au très talentueux Edouard Lefort qui nous suit partout !
Pour en revenir au sujet, je pense qu'on puise clairement notre énergie avec la connexion avec le public.
On pratique une musique chaleureuse, jouée 100% live ce qui crée une ambiance et une proximité importante pour nous ! 

Quand nous jouons sur de plus grosses scènes nous essayons quand même de recréer une ambiance qu'on pourrait avoir dans un pub Irlandais, vous voyez ?
On veux vraiment que la musique et le public de fasse qu'un, que peu importe si on est 10 ou 10 000, la connexion soit la même, chaleureuse et conviviale.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci beaucoup pour ces belles questions, on espère que cela donnera envie à vos lecteurs de nous découvrir et pourquoi pas nous rejoindre en concert :) !
A bientôt !

Merci à Breaky Boxes d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Pour rester informé de l'actualité de Divertir ; abonnez-vous !

Newsletter

Facebook