Publicité

Breaky Boxes : l'EP Arcade Session

Le 26 Septembre dernier, le groupe Breaky Boxes décide d'enregistrer son nouvel EP Arcade Session. Le concept est simple : enregistrer quatre morceaux en live et en une seule prise.

Breaky Boxes

La démarche de cet enregistrement leur vient d'une envie simple et chère au groupe : partager un moment unique et authentique avec leur public. En effet les trois musiciens ont toujours su montrer leur attachement à la scène et aux performances live, favorisant la sincérité de chaque moments musicaux. C'est donc le désir d'ancrer dans le temps un de ces moment, normalement éphémère, qui motive Breaky Boxes dans la réalisation de cet EP live.

Toujours dans cette optique de dévoiler un moment sincère et authentique le groupe décide d'aller plus loin dans le projet et de filmer la totalité de l'enregistrement. Ils font alors appel à Arthur Delamotte et Maxence Labreux qui se place derrière la caméra tout au long de ce plan séquence de plus de 19 minutes. Ce dernier varie entre travelling circulaire autour du groupe, nous dévoilant la complicité que partagent ses trois membres, mais aussi des décrochés de caméra nous invitant à prendre part à cette intimité, le tout dans une ambiance feutrée et chaleureuse.

C'est ainsi que le 23 Janvier 2019, la vidéo accompagnait la sortie d'Arcade Session, qui tire son nom du lieu de l'enregistrement.

Interview avec Breaky Boxes

Pouvez-vous nous présenter votre EP Arcade Session ?
Arcade Session c'est un Ep quatre titres fort d'un concept un peu particulier. En effet nous avons choisi de l'enregistrer entièrement en live et sans coupure. C'est à dire que les quatre morceaux ont été enregistrés d'une seule traite. Le tout a été filmé en plan séquence et est disponible sur toutes les plateformes de streaming et Youtube depuis le 23 Janvier 2019.

Pourquoi aviez-vous envie de proposer au public 4 morceaux enregistrés en live en une seule prise et quel a été le déclic de ce concept ?
L'idée est venue d'elle même de part les retours que l'on a pu avoir sur notre musique depuis un an maintenant. Souvent on nous a répété qu'en concert il se passait toujours quelque chose de particulier et d'intense, que l'on pouvait difficilement retranscrir en studio. C'est de là que nous est venue l'envie d'enregistrer ces quatre titres en live, pour recréer un peu l'ambiance et la magie des concerts.

Comment avez-vous préparé cette étape d'enregistrement unique en live pour Arcade session ? Cela a-il nécessité des répétitions particulières ?
On a beaucoup répété ces quatre morceaux, en boucle à vrai dire. On a la chance d'habiter ensemble et d'avoir chez nous un studio d'enregistrement. On a pu s'entrainer et s'enregistrer des maquettes pour pouvoir perfectionner le tout. On tire également pas mal d'expérience de nos nombreux concerts et depuis toujours nous répétons énormément nos morceaux avant de les présenter au public.

L'ensemble de l'enregistrement studio d'Arcade session a été filmé. Quelle a été votre approche à ce sujet avec les réalisateurs ?
En effet le tout à été filmé par Artur Delamotte et Maxence Labreux. Ce sont deux réalisateurs vraiment très talentueux avec qui nous avons déjà eu la chance de travailler pour notre clip Land of Brothers. C'est très agréable de travailler avec eux car ils ont beaucoup d'idées, beaucoup de talent et ils ne se laissent jamais abattre par quoi que ce soit. L'approche a donc été très collaborative avec eux, il y a eu beaucoup d'idées échangées avant de tomber d'accord sur un travelling circulaire entremêlé de portés de caméra, et le tout en plan séquence. C'est un défis que nous voulions réaliser ensemble, nous devions être parfaits sur 20 min d'enregistrement et eux aussi ce qui nous portait vraiment les uns envers les autres.

Parlez nous de la partie instrumentale...
Dans notre premier Ep From the Shelter nous mélangions encore pas mal les genres. En tant que premier essais nous cherchions un peu une ligne directrice. Avec Arcade Session nous avons pleinement trouvé ce qui nous convient. Evoluer dans ce registre très Indie Folk c'est vraiment épanouissant et porteur. Comme on peut le voir sur la vidéo nous jouons tous plusieurs instruments, nous chantons tous, ce qui nous fait tous les trois vivre pleinement les morceaux et nous implique vraiment à 100% dans la musique.

Peut-on en savoir plus sur le titre Hey Chief ! ?
Hey Chief! parle des cowboys et des indiens. Quand on est petits généralement on préfère les cowboys, on est bercés par Luky Luke, les western de Sergio Leone etc... Mais avec l'âge on s'est rendu compte que notre coeur portait plus vers les Indiens, ce peuple sage et ancestral que l'on a renversé et décimé pour l'amour de la conquête. On ne souhaite vraiment pas faire de politique, ce n'est pas notre métier et encore moins notre vocation, c'est peut être même le seul titre que l'on a composé qui traite d'un sujet tel que celui-ci, mais ce combat nous tient à coeur.
On a du mal à digérer le fait que l'on ferme nos frontières à certains peuples, que l'on enferme des tribus entières dans des réserves alors que nous sommes arrivés sur leurs terres avec nos gros souliers pour les envahir. On marche vraiment sur la tête !

Vous avez indiqué sur Facebook avoir bénéficié de nombreux soutiens de l'ombre pour réaliser Arcade session. Peut-on en savoir plus et quelles ont été vos principales difficultés ?
C'est vrai que l'on a l'habitude de travailler tous les trois dans nos différents projets, que ce soit en communication, dans le booking ou encore la composition, mais pour cet enregistrement nous avons eu le soutien de toute une équipe. Les deux réalisateurs cités un peu plus tôt, Romain Bredel à la captation sonore, Victor Marinier aux lumières et Vincent Maillard au plateau, Edouard Lefort qui nous suit depuis déjà pas mal de temps à la photographie et Christian Wright de chez Abbey Road London pour le mastering de l'Ep. Une équipe en or pour surmonter le défi que représentait cet enregistrement et tout le monde a fait son boulot de manière magistrale, vraiment que du bonheur. En effet la principale difficulté était de réaliser la performance de tout faire d'un coup, l'enregistrement et la vidéo, et le tout sans bavure pendant 20 minutes.

Une anecdote à nous raconter sur l'EP Arcade Session ?
Il faut savoir que Brice, notre bassiste, fait pas mal de rêves ultra réalistes. A chaque fois il rêve de discussions que l'on peut avoir sur différents projets que l'on est en train de faire et parfois le matin il nous en parle et quelques idées peuvent en sortir. C'est le cas de Arcade Session, l'idée lui est venue d'une réunion que l'on a eu dans un de ses rêves !!

Une tournée est prévue pour les semaines à venir, avec des dates en Suisse et en Belgique. Contents de pouvoir jouer un peu à l'étranger ? Est-ce que vous allez d'ailleurs faire quelque chose de particulier pour cet EP ?
Oui on adore vraiment prendre la route, alors pour découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux pays c'est l'idéal. Nous avons déjà jouer en Belgique et l'accueil y est vraiment incroyable on a hâte de retrouver ça ! Et sinon une tournée de prévue, de plus de 20 dates dans les pays de l'est (Allemagne, République Tchèque, Pologne, Ukraine, Russie, Lituanie, Lettonie et Estonie). On est comme des gosses la veille de Noël, c'est vraiment un rêve qui se réalise. Pouvoir vivre ce genre d'expérience avec son groupe c'est incroyable.

Les festivals ont été un moment fort de Breaky Boxes l'année dernière. Vous ambitionnez d'en refaire cette année ? Qu'est ce que cela représente pour vous d'ailleurs ?
Oui l'année dernière nous avons eu la chance incroyable de jouer sur les scènes de L'imaginarium Festival de Compiègne, et sur l'Europe Stage du Sziget Festival, qui est le plus gros festival européen ! Pour le moment nous avons quelques festivals de prévus également, d'autres sont en préparation. La période des festivals c'est vraiment génial pour les musiciens parce que c'est le moment des rencontres entre artistes, des découvertes et de très bons moments passés autour de la musique dans des cadres toujours très sympas. Ce sont des concerts que l'on aime beaucoup, et l'on retrouve toujours un public très impliqué dans notre musique.

Le terme "arcade" fait aussi référence aux jeux, peut-on dire que cet EP aura été une vraie partie de plaisir au final ?
Effectivement, c'est un peu comme un jeu que l'on peut relancer encore et encore, et toujours y trouver de nouvelles choses, de nouvelles émotions. Pour notre part ça a réellement été un pur bonheur d'enregister cet Ep. Un moment unique de partage et de musique pure, sans artifices, simplement la musique. Un défi et un challenge presque ludique.

Avez-vous de nouveaux projets dans les cartons, peut-être même un nouveau concept que vous aimeriez réaliser ?
Nous travaillons toujours sur beaucoup de choses à la fois. Pour le moment nous sommes pas mal en concert, nos composons également, en vue d'un premier album pour le début d'année 2020. Bien entendu nous réfléchissons constamment à de nouvelles choses, de nouveaux concepts, nous aimons beaucoup le renouveau. C'est quelque chose d'éssentiel pour le public mais également pour nous, pour toujours avoir le sentiment de se développer.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Et bien dans un premier temps on aimerait beaucoup vous remercier pour le temps que vous nous accordez, c'est très important pour nous d'avoir la chance de pouvoir s'exprimer sur ce que nous faisons donc merci encore. Et enfin on tient à remercier notre public qui nous offre toujours le meilleur d'eux même, et nous pousse toujours à offrir le meilleur de nous même.

Merci au groupe Breaky Boxes d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez les également sur Facebook.

Breaky Boxes - Arcade Session (Full Live EP)

interview Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire