Publicité

Black Kent présente l'album Morceaux d'un homme

Black Kent vient de sortir son 2ème album intitulé Morceaux d'un homme. Nous l'avons interrogé pendant sa préparation et il nous le présente dans cette interview.

Black Kent - album Morceaux d'un homme

- Vous allez sortir le 8 janvier 2016 un album intitulé Morceaux d'un homme. Que pourra-on retrouver dessus ?
On pourra retrouver tout ce par quoi je suis passé depuis la sortie de Vendeur de rêves. J’ai horreur du terme « album de la maturité » parce que je reste persuadé que l’on évolue et grandi sans cesse tout au long de notre vie, mais je me suis accompli en tant que personne. On en apprend beaucoup sur moi, sur ce que je suis devenu, mes interrogations, mon état d’esprit. L’album commence d’ailleurs par cette phrase : "Vendeur de rêves est devenu homme"… J’ai regroupé dans cet opus toutes les étapes qui m’ont mené à l’individu je suis aujourd’hui. Il est clairement plus personnel que le premier.

- Comment se passent les enregistrements studio actuellement ?
Il fut un temps où je recevais des prods par mail et je sautais sur celles qui me parlaient le plus. Aujourd’hui c’est différent, je suis plus souvent à l’origine des créations de prods avec les beatmakers ou les compositeurs (aussi parce que j’écris et compose de plus en plus pour d’autres artistes). J’ai donc pas mal vadrouillé pour ce projet. J’ai le sentiment d’être plus en phase avec ce que je veux exprimer et comment je veux l’exprimer. Il m’arrive quand même encore d’avoir des coups de cœur et de retourner une prod sans me poser de questions lol.

 

- Vous avez sorti il y a quelques jours votre titre Azeulai, pouvez-vous nous le présenter ?
C’est un de ces titres d’ailleurs (peut-être même le seul quand j’y pense lol) sur lesquels les choses se sont passées sans trop de questionnement. J’étais en studio avec Blastar pour un son que l’on avait commencé à travailler, et il m’a joué la prod… Malgré le fait que j’ai plus d’affinités pour les sonorités New Yorkaises ou nappeuses à la OVO, il m’était impossible de rester insensible au track... La gimmick est née instinctivement. C’est un peu un ovni sur l’album je dois dire, c’est pour cela que je voulais le lancer avant tout le reste.

- En entendant ce titre, les retours de fans sont mitigés en soulignant un changement dans votre style. Que souhaitez-vous leur dire ?
Les fans sont exigeants et je les comprends mais ils me connaissent et ont vu comment j’ai décidé d’amener cet album (les mixtapes, les épisodes « Vos Morceaux » entre autres), mon rapport à la plume etc… Ils savent aussi mon éclectisme donc ils ne devraient pas s’inquiéter, et prendre ce titre comme ce qu’il est c’est à dire un délire que j’ai voulu partager. Ils le verront mieux avec les prochains extraits et le reste de l’album. J’ai confiance en eux et je sais qu’ils ont confiance en moi.

 

L'album Morceaux d'un homme est en vente sur iTunes.
 

Que dire de plus... J'aurai pu juste poster la cover de l'album une fois de plus avec le lien et vous que "Ca y est l'...

Posté par Black Kent sur vendredi 8 janvier 2016

- Pouvez-vous nous donner une indiscrétion sur l'album Morceaux d'un homme ? Allez-vous réserver une surprise à vos fans ?
Il y en a une oui, l’histoire du titre Petite Fille qui a eu 3 ou 4 vies différentes. C’est un titre qui est né en 2013 alors que j’étais en studio avec Spike Miller. Le morceau m’a été inspiré par une petite cousine (de 14 ans à l’époque) et dans ce dernier, je m’adresse à cette génération de jeunes filles qui ont tendance à vouloir aller plus vite que la musique. La chanson a ensuite été réalisée à 4 reprises et dans 3 pays différents avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui (produite par The Soundbrothers)… Tout ça pour que j’apprenne il y a quelques semaines que j’attends une... « Petite fille » lol. J’ai trouvé la « coïncidence » forte. Cet événement a d’ailleurs beaucoup influencé le choix du titre de l’album.

- Une série de concerts est-elle prévue pour accompagner la sortie du disque ?
Tout est en train de se mettre en place oui. J’espère pouvoir défendre Morceaux d’un homme sur scène plus encore que je n’ai pu le faire sur Vendeur de rêves.  Le travail d’écriture que je prends le temps de faire prend tout son sens sur scène, et donne une toute autre dimension à l’album.

- Est ce qu'il y a un artiste avec qui vous souhaiteriez faire un titre ou un album à l'avenir ?
Je suis un fan invétéré de J. Cole.

- Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
J’invite tout le monde à venir voir ce qui se passe autour de cet album, l’univers que j’ai voulu créer via les mixtapes College DropOut, La Kentessence Vol.1, les premiers épisodes Vos Morceaux en disent beaucoup sur l’approche artistique que j’ai eu sur cet opus. Pour ce qui est des textes, j’essaie toujours de me démarquer grâce à eux, ça se perd et c’est dommage. J’essaie de proposer une alternative et je suis persuadé qu’elle a sa place. Rdv le 08/01 pour Morceaux d’un homme, et j’espère pouvoir en reparler avec Divertir une fois l’album sorti. Merci à vous en tout cas.

Merci à Black Kent d'avoir présenté son album dans cette interview !
Retrouvez le également sur sa page Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire