Publicité

Benjamin Valliet : son livre 400 questions complètement à la con

Comment un écrivain vénitien fait-il pour ne pas être en tête de gondole ? Comment peut-on se renvoyer l'ascenseur dans une maison de plein pied ? Comment un photographe peut-il ne pas atteindre ses objectifs ? Tant de questions que se pose Benjamin Valliet se pose et auxquelles il n'apporte aucunes réponses dans son livre. Qui se plaindrait d'un peu d'humour ? Echanges avec l'auteur.

400 questions complètement cons - Benjamin Valliet

Comment vous est venue l'idée de votre livre 400 questions complètement à la con et aucune réponse ?
Il y a quelques années déjà, j'avais entamé une chanson intitulée Je ne comprends pas qui rassemblait une cinquantaine de formules de l'acabit de ce livre. Pour diverses raisons je ne l'ai pas finalisée et un beau matin je me suis dit qu'il y avait quelque chose de plus longue haleine à faire. C'est ainsi que sont nées ces 400 questions. Et comme j'aime m'amuser avec la langue et jouer avec et sur les mots, cet exercice fût un réel plaisir.

Toutes les idées de questions viennent de vous, ou l'on vous en a suggéré ?
Aucune suggestion. Elles émanent toutes de moi. Je suis constamment à l'affût de mots, d'expressions sur lesquels je vais pouvoir rebondir, à vrai dire c'est même très obsessionnel ! Après évidemment je me nourris des paroles d'autrui, de ce que j'entends dans la musique que j'écoute, les séries, les films que je visionne etc.

Pourquoi n'apporter aucune réponse dans le livre ?
Parce que dans le fond c'est pour la forme. L'idée était de jouer avec et sur la langue, avec ses incongruités, ses possibilités, ses contradictions, sa polysémie, ses expressions idiomatiques etc. Et puis dans la vie, il faut parfois laisser des interrogations en suspend et ne pas chercher à comprendre non ? (rires).

Dans le genre question con : comment un auteur fait-il face au syndrome de la page blanche ?
Je ne peux pas vous répondre. Pour ma part, je n'ai jusqu'à présent jamais été confronté à quelques difficultés que ce soit dans ce domaine. Disons que pour éviter la page blanche, j'ai quelques astuces. Mais peut-être cela arrivera-t-il dans un futur plus ou moins proche. Le cas échéant, j'aviserais au moment venu.

Comment un intello peut-il ne pas aimer les tâches méningères ?
Comment fait un rugbyman pour ne pas finir pilier de bar ?

Quelques illustrations sont présentes dans l'ouvrage, qui les a réalisé ? Est ce qu'il y a eu des inspirations particulières ?
C'est mon ami BERTH qui a dessiné pour Fluide Glacial, Charlie Hebdo, Siné Hebdo, Spirou etc qui a réalisé ses illustrations. Je lui ai fourni le manuscrit et il a eu carte blanche. Je connais BERTH depuis quelques années et il a déjà participé à certains de mes projets discographiques (pochette du disque Rien n'a foot de Mascarade et illustrations intérieures de l'album Enfance v(i)olée de Jneb Band).

Le livre 400 questions complètement à la con et aucune réponse de Benjamin Valliet est disponible chez Leduc.

 

Il doit bien y avoir quelques questions mises de côté ; est ce qu'un Tome 2 est prévu ?
Tout à fait ! J'ai trouvé pour le moment 393 nouvelles questions et si tout va bien un 2ème tome devrait voir le jour.
Je le trouve bien plus subtil que le premier car j'ai dû aller plus loin, me creuser davantage la tête.

Vous sortez en mai Les perles du covoiturages, pouvez-vous nous le présenter en quelques mots ? Est ce qu'il y a une anecdote croustillante à nous raconter à ce sujet ?
Oui ce livre rassemble des anecdotes insolites sur des voyages vécus par des personnes adeptes du covoiturage. Il y en a certaines que j'ai d'ailleurs moi-même vécues !
Le livre sort le 19 mai aux Editions Fortuna et sera disponible partout.

Je vous livre l'anecdote suivante :
Passer à la vitesse supérieure
Je fais un covoiturage en mai 2015 pour me rendre à Strasbourg. Je suis seule avec le conducteur, qui est un homme d’une cinquantaine d’années. Jusque-là tout va bien mais le mec n'arrête de me faire des allusions sexuelles… Genre à un moment donné, nous sommes passés devant un hôtel et le mec me sort :
- T’as déjà fait des cochonneries dans une chambre d’hôtel ?
- Non mais c'est quoi cette question ?! Cela ne vous regarde pas et en tous cas je n’en ferai pas avec vous !!!
Puis on ne s’est plus rien dit, j'étais très mal à l'aise et je me suis tenu sur mes gardes tout le trajet qui a duré une éternité !
Il a tout de même touché ma cuisse à 2 reprises en allant chercher des choses dans sa boîte à gants…
Dégueu…

C'est important de mêler l'humour à tous vos projets artistiques ? Est ce qu'il y a des thèmes ou styles littéraires que vous aimeriez aborder à l'avenir ?
En fait, pour ne pas me cantonner à un seul style d'écriture, j'ai plusieurs projets.
Mes projets de livres sont axés sur l'humour.
Mon projet scénique "MASCARADE" est aussi d'obédience humoristique mais dans un credo plus second degré, plus sociétal et davantage piquant ! Mais les jeux de mots y tiennent aussi une place de choix.
Mon projet musical solo "JNEB" s'investit plus dans un univers sombre, peut-être plus introverti, plus personnel.
La langue y a aussi une place prépondérante mais le fond et la forme sont donc totalement différents que dans mes autres projets. Et ici, l'humour n'est pas mon chemin de croisade. C'est ma part d'ombre, de sombritude que je souhaite mettre en avant.
J'aime être là où on ne m'attend pas, cela a toujours été mon leitmotiv créatif.
J'écris aussi depuis peu pour deux chanteuses, ce qui fait que je dois adapter mon écriture en fonction de leurs affinités, de leurs goûts, de leurs sensibilités ; que ce soit sur le fond ou sur le forme. C'est un travail qui me sied complètement dans la mesure où je dois sortir de mes propres sentiers battus et me mettre en danger. Et il me permet de me surprendre !

D'autres projets sont-ils à venir avec votre groupe Mascarade ?
Après une longue pause scénique, nous réfléchissons à une nouvelle formule pour pouvoir fouler à nouveau les scènes des France et de Navarre. Nous aimons nous mettre en danger, surprendre et nous surprendre.
Nous allons aussi sortir un EP courant 2017 si tout va bien. Tout cela prend pas mal de temps car nous sommes en total DIY, nous faisons tout nous-même de A à Z (enregistrement des disques, confection des clips, booking etc) et nous avons tous des projets (voire des métiers) à côté. Sans compter que faire le musique alternative est un sacré sacerdoce actuellement !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci à vous de vous être penché sur mon "travail artistique" et de le mettre en avant grâce à cette interview.

Merci à Benjamin Valliet d'avoir répondu à notre interview !

A propos de l'auteur

Benjamin Valliet est un créateur protéiforme. Avec 6 disques et quelques centaines de concerts au compteur (en solo et avec son groupe humoristique MASCARADE), il oeuvre dans l'écriture, la composition musicale et le défoulement scénique depuis près de 20 ans. Il écrit pour des chanteuses francophones, s'adonne aussi à la photo, au dessin, au photomontage ou encore à la confection de clips, dont certains en animation 2D.

Maxime Lopes sur Google+

interview Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire