Publicité

Antony Bellicourt présente A l'abris de nous

Né dans la région lilloise, Antony Bellicourt est un artiste passionné par l’art avec un grand « A » qui rejaillit dans son oeuvre musicale originale. Sa musique se veut résolument contemporaine, alliant le pop, rock et l’électro et la qualité des textes dont il accorde une grande importance.

Antony Bellicourt

D’une nature humble, il n’aime pas s’épancher lorsqu’il s’agit de parler de lui. En revanche il révèle sa vraie personnalité entière, généreuse et joyeuse lorsqu’il est sur scène face à son public. On retrouve dans sa musique une grande forme d’éclectisme enrichie grâce à une émulation avec de nombreux artistes dans l’ écriture et la composition musicale (David Revel, Romain Lecomte, Laurine Benoit, Antoine Agati, Bryan Steel,…)

Doté d’un attrait naturel pour l’esthétisme, il s’entoure de stylistes (Aurélien Duran, Corinne Spriet…), réalisateurs (Jérémie Douchy…) et photographes (Julien Hardy, Vincent Malléa, Thomas Muselet,…) talentueux qui constituent selon lui un « magnifique écrin » indispensable pour parfaire son image.

Il aime voir les choses en grand dans tout ce qu’il entreprend et met en scène dans ses réalisations, un monde idyllique tout droit sorti de ses rêves les plus fous. En effet, autodidacte et « touche à tout », il met un point d’honneur à réaliser lui même ses albums ainsi que ses clips avec l’énergie et le perfectionnisme des plus grands et nous invite à voyager dans son univers.

C’est également un artiste et un citoyen engagé qui met son talent au service des autres en donnant de la voix et de son temps pour diverses
oeuvres caritatives, il est parrain de l’association « Sans toit ni lois » venant en aide aux SDF de la région lilloise).

En 2015 il sort un single Il est dix heures sur terre qui lui vaut une belle notoriété, passage radio important.
Cela lui permet également de faire de beaux plateaux ou il partage la scène avec des artistes de renoms tel que : Maitre Gims, Navii, Chimène Badi, Joyce Jonatan, Makassy, Amine,…
Le clip accompagnant ce single à été tourné à Notre dame de Lorette, en hommage à ces ancêtres et aux soldats de la guerre 14/18.

En 2016 il sort un nouveau single intitulé Je suis un séducteur. Ce dernier est lui aussi accompagné d’un clip aux ambiances 50’s. Il est tourné dans trois lieux différents, avec pas moins de 120 figurants et une grosse équipe de tournage incluant: réalisateur, cadreur, steadicameur, coiffeurs, maquilleurs, stylistes, danseurs… Un nouveau clip à la fois ambitieux et professionnel que nous vous invitons à découvrir.

Ecouter Antony Bellicourt en streaming

Interview

Pouvez-vous nous présenter votre single A l'abri de nous ?
A l’abri de nous est un single aux sonorités Pop Rock Electro il a été écrit par Antony Bellicourt et Noni pop (Florent Pagny, Matt Pokora,…).
Composé par Noni Pop et Manu Simoens et remixé par Mowlo Le texte parle d’un amour passionnel destructeur, un amour sans cesse en reconstruction.

Comment s'est passé le tournage du clip ?
Le clip a été tourné sur deux jours au studio du Frenoy à Tourcoing, une ancienne usine textile réaménagée en plateau de cinema.
Nous avons transformé ce lieu dans l'idée d’une boite à musique géante et joué sur tous les opposés le froid / le chaud, la neige / le feu, en transformant le plateau en différents tableaux.
Le tout emballé dans 6 km de célophane pour donner un effet feutré, aquatique à l’arrière plan.
La Chorégraphie Contemporaine imaginée par Stephanie Mercier et Julien Hardy, qui nous ont coaché durant 6 mois, donne cette ambiance futuriste et renforce l’idée des opposés L’amour / La haine, la passion / Le dégoût, La rupture / La réconciliation,...

Vous êtes en autoproduction, quelles sont vos difficultés en tant qu'artiste indépendant ?
Je ne conçois pas de livrer des projets sans aucune saveur, alors je mets tout les moyens en oeuvre pour réaliser un maximum de choses avec l’aide de mon équipe, la seule limite étant le financement…
Pour ce nouveau single et clip, c’est un gros coup de poker, si le titre ne fonctionne pas un minimum, je n’aurais pas les moyens de financer l’album, c’est un gros risque mais je n’ai pas hésité à tout miser sur ce titre car j y crois...

Avec le titre Il est dix heures sur Terre, vous rendez hommage à vos ancêtres qui ont fait la guerre, en quoi ce retour historique était important ? Celui-ci aura-il un impact alors qu'on fêtera l'année prochaine le centenaire de l'armistice de la Grande guerre ?
C’est en puisant dans les archives familiales que j’ai eu cette idée, ma grand mère avait gardé les courriers de mon arrière-arrière grand-père qui fut tué à la guerre à lâge de 29 ans.
Puis, je me suis souvenu d’ un voyage de classe à Notre Dame de Lorette qui m’avait beaucoup marqué et naturellement cette idée m’est venue de rendre un hommage à mes ancêtres.
Mais aussi aux soldats de la guerre 14/18 et le hasard faisant bien les choses, cela est tombé pour le centenaire de la première guerre mondiale...

On sent dans votre travail un attachement au nord de la France, qu'appréciez-vous dans cette région ?
J’aime beaucoup « ce plat pays qui est le mien » il y a plein de lieux où j’ aimerais tourner des clips, pleins d’endroits qui m’inspirent, je pense que je pourrais me contenter de rester dans les Hauts de France et faire toute ma carrière artistique sur ce thème et dans ces lieux, mais je suis beaucoup trop curieux pour cela le nord m’inspire mais les autres régions, les pays, le monde, l'univers m’inspirent aussi...

La maitrise de votre image semble importante en vous entourant de nombreux professionnels, en quoi est-ce important ?
C’est plus qu’important à mes yeux, c’est primordial, l’image est le reflet d’un artiste, je n’aime pas me dévoiler, mais je pense que je le fais à travers mon image c’est très paradoxal… lol
J’aime aussi me mettre en situation à travers d’autres yeux que je choisi moi même, pour la vidéo : Jéremie Douchy, la photo : Vincent Malléa, Thomas Muselet…
J'aime aussi m’entourer de stylistes : Aurelien Duran… de créateurs de mode, coiffeurs, maquilleurs : Laurence Cattez…
J' ai créé ce petit réseau depuis une quinzaine d’année et j’ en suis très fier.

Peut-on en savoir plus sur le titre Je suis un séducteur ? Gérer un tournage avec 120 figurants sur 3 lieux différents n'était-il pas trop compliqué ?
N’ ayant pas de gros budget avec de grosses envies, c’était un travail surhumain, mais la passion nous fait dépasser toutes limites…
Seul je n’ y serais pas arrivé, encore une fois c’est grâce à mon équipe de choc que tout ce travail a été réalisé, je les remercie profondément de croire en moi et en mes projets aussi fous soient-ils...

Quels vont être vos projets artistiques à venir ?
Pour le moment nous nous concentrons sur la sortie du dernier single A l’abri de nous et faisons tout notre possible pour atteindre un maximum de médias, radios, télé c’est un travail énorme et cela nous prend tout notre temps.

Vous avez indiqué dans une interview ne pas vouloir participer à The Voice. Pourquoi refuser le passage par les télé-crochets ?
Je n’ai ni le temps et ni l’envie de passer par ce média pour y arriver, le succès arrivera avec le travail, l’acharnement et la pugnacité...

Pouvez-vous nous parler de votre expérience de membre du jury du Grand Casting Star ? N'est ce pas trop dur d'évaluer d'autres artistes ?
J'ai été très étonné d’ avoir été convié à ce genre de concours j'ai d’abord refusé parce que je n’avais pas envie de juger des candidats et puis je me suis dit why not ?…
Finalement ça a été une belle expérience...

Que représente la scène pour vous ?
J’ai toujours adoré les concerts en tant que spectateur, et en tant qu’artiste c’est l’endroit où je me sens le mieux, partager avec un public ses chansons est un moment magique, la plus belle des récompenses après tant de travail est de les voir chanter mes paroles, là je me dit que j’ai laissé une trace…

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Les chansons sont encrées dans nos mémoires, elles nous réconfortent, nous rappellent des événements, embellissent notre vie, Ecoutez, Partagez, Venez nous voir en concert et téléchargez légalement sinon l’artiste n’a plus d’avenir…

Merci à Antony Bellicourt d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire