Publicité

Spectacle Guillaume Tell

Nora Granovsky et Kevin Keiss portent à la scène la pièce éponyme de Friedrich von Schiller (1804), et font résonner le mythe ancestral au cœur de notre époque.

Un acte de désobéissance qui cristallise et dynamise une révolution, comme un moment de bascule vers un autre monde. Dans la pièce de Friedrich von Schiller (1759-1805), Guillaume Tell apparaît comme un héros fondateur, libérant la Suisse en luttant contre la tyrannie d'Hermann Gessler, bailli des Habsbourg. Ce dernier exige des villageois qu'ils saluent son chapeau planté en haut d'une hampe, et Guillaume Tell passe sans se découvrir.

« Que nous apprend cette fable sur notre humanité, notre pouvoir de résistance, notre lutte pour la liberté, nos lâchetés et nos vertus ? » interroge la metteure en scène Nora Granovsky. Au-delà du mythe national, elle explore avec l'auteur et dramaturge Kevin Keiss le souffle de la révolte, la résistance à l'oppresseur, le degré de conscience politique, l'articulation entre action individuelle et collective.

La pièce met en scène une figure ancestrale au cœur de la nature, dans un pays imaginaire, une figure qui dépasse les cadres et interpelle aussi notre propre capacité à nous indigner, évoquant en filigrane les actes de désespoir qui ont enflammé les révolutions arabes. « Nous allons chercher à aller au-delà du langage, à faire résonner le texte » souligne la metteure en scène. Dans une langue neuve, huit comédiens musiciens réécrivent le mythe et mettent en œuvre un théâtre qui touche à la question de l'engagement et à l'essence de la révolte.
En savoir plus sur http://80.agendaculturel.fr/theatre/amiens/comedie-de-picardie/guillaume-tell.html#h4U4jtS6YD1PWeRQ.99

Amiens

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire