Publicité

Nahel en concert au Théâtre de l'Archipel

Il s’appelle Hervé NAEL, mais sur scène l’enfant breton s’appelle Nahel.
Aujourd’hui, le comédien chanteur vit une nouvelle étape de sa carrière.
Il se concentre sur ses nouvelles créations musicales et désire aborder le concert comme un véritable spectacle vivant, en introduisant un fil conducteur, un personnage, une mise en scène, afin d’apporter un plus à ses propres compositions : Complot - La Cigale et la Fourmi - Jalousie - L’enfance – Amour toujours
Ses chansons, à la riche palette de rythmes et de styles musicaux, exploitent « tous les recoins de notre âme et de nos existences », explique Nahel. Elles sont à la fois légères et insouciantes, sensibles et graves.

Concert nahel crédit Benoit Carre

En montant sur scène, il veut prendre le risque de se dévoiler par des paroles qui touchent l’intime. Ce qu’il souhaite ? « Offrir le meilleur » de lui-même et « faire jaillir » toutes ses émotions.
Pour cela, après avoir suivi des cours de théâtre et de chant, remporté deux prix de comédie (Concours de « La scène française » : second prix de comédie moderne et Prix Jacques Fromentin), Nahel continue de se perfectionner dans différents domaines : l’expression corporelle, théâtrale, la voix et l’interprétation scénique.
Perfectionniste, il travaille régulièrement avec le Centre Harmoniques (J.F. Zermatti) et l’organisme Médiane Art Communication (Christophe Averlan) et plus récemment avec Patricia Sterlin. Pourtant, il connaît la scène, le théâtre, le chant.
Il a l’expérience du cabaret, où il a interprété les grands classiques de la chanson française, du théâtre, où il a joué dans plusieurs œuvres classiques et modernes (récemment dans la fameuse comédie « sulfurique » Tu m’aimes comment ? de Sophie Cadalen, mise en scène par Virginie Serre), de la télévision (Pure Laine Vierge d’Emmanuel Malherbe, Coupable de Philippe Monnier, Affaires classées de Frédéric Provost, Les clefs du meurtre réalisé par Myriam Jacquet et, plus récemment Nemausus de Pierre Stine).
Nahel se sent bien dans tous les genres, mais chanter lui permet « d’établir un contact plus direct et plus émotionnel avec le public ».
Des coups de coeur…
Au fil du temps, il fait des rencontres importantes : Sophie Cadalen qui lui écrit des textes, Jacques Dalliance avec lequel il compose des mélodies, le Cirque des Mirages qui lui propose des chansons et plus récemment Fabienne Pacory pour une création textuelle autour de plusieurs thèmes...
Sa rencontre avec Julien DAIAN, saxophoniste et arrangeur (Julien Daian quintet et Dj Borz - L’album French Paradox et récemment Behind The Reef) lui a permis de donner un nouvel habillage à ses compositions.
Aujourd’hui, Nahel continue d’écrire et de composer. Il a « la tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre », ce qui lui permet d’avancer encore et encore, humainement et professionnellement. On peut visionner son clip sur youtube « Le vélo dans la tête » récemment tourné par Laurent Bellier (Décroche la lune productions).
Un artiste complet à découvrir très prochainement sur scène…

Egalement en concert le 18 mai 2018 au même horaire.

crédit visuel : Benoit Carre

Concert

Théâtre de l'Archipel 17 Boulevard de Strasbourg, 75010 Paris France

Prochaines dates

Auteur, compositeur et interprète : Nahel
Polyinstruments : Brice Perda
Batterie et percussions : Christophe Pichon
Contrebasse : Tomasso Montagnani
Piano : Thomas Cassis
Violon : Lysiane Metry

L’équipe créative (Nahel s’est aussi entouré d’Artistes qui viennent enrichir son univers)
Julien Daian (Compositeur Saxophone – DA)
Fabienne Pacory (Auteure)
Jacques Dalliance (Pianiste)
Sophie Cadalen (Auteure)
le Cirque des Mirages Cabaret expressionniste (Cabaret expressionniste)
Constance Petrelli (Auteure, Compositeure et interprète)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire