Publicité

Les Combustibles - Théâtre La Valette

La Valette poursuit sa renaissance...
avec un second spectacle Les Combustibles d'Amélie Nothomb

Mise en scène de Marcel Delval 
Avec Michel Wright, Fabian Dorsimont, Manoëlle Meeûs

Les combustibles

Le pitch ?

Un professeur d’Université, son assistant et une étudiante enfermés dans une pièce vide et nue où il ne reste que des livres ! Dehors, le froid mortel et la guerre, les bombes et la neige, les snippers et le blizzard.  Quand on n’a plus rien à brûler que des livres, et que la littérature est au centre de la vie des personnages, quelle décision prendre ? Des rapports étonnants entre les personnages, des échanges de points de vue sidérants, une tension où l’humour, le désespoir, le cynisme s’entremêlent, où les faiblesses humaines se révèlent. Un huis clos passionnant à l’issue incertaine et aux répliques ciselées au scalpel par l’une de nos plus célèbres auteures, qui ne laisseront personne indifférent.

Du 21/02 au 24/03/2019 - tous les jeudis, vendredi et samedis à 20h30 à la Valette.

Réservation

Théâtre

La Valette 11 rue Basse, 1460 Ittre Belgique

Prochaines dates

L'auteure

Amélie Nothomb est née le 13 août 1967 à Kobé, au Japon. Elle arrive en Belgique en 1984. Romaniste à peine diplômée de l’ULB en 1989, elle trouve un emploi d’interprète au sein d’une entreprise à Tokyo ; cette expérience lui inspirera un roman Stupeurs et tremblements. Rentrée en Belgique en 1991, elle publiera alors son premier roman Hygiène de l’assassin l’année suivante. Ce premier livre est salué par la critique. Son deuxième livre, Le sabotage amoureux suscite l’engouement du public. Hyper productive, elle écrit trois ou quatre romans par an, mais n’en choisit qu’un seul pour sa publication et chaque année, cet ouvrage est un véritable succès de librairie. Ses romans sont traduits dans une quarantaine de langues à travers le monde. Quelques-uns de ses titres les plus célèbres sont La Métaphysique des tubes, Cosmétique de l’ennemi, Robert des noms propres, Acide sulfurique, Ni d’Eve ni d’Adam. Les Combustibles est sa seule et unique pièce de théâtre.
Au-delà des récompenses littéraires, Amélie Nothomb reçoit également l’ordre de la Couronne en Belgique en 2008 ainsi que le titre de Baronne par le roi Philippe de Belgique. En 2015, elle est élue membre de l’Académie Royale de langue et de littérature française de Belgique, saluée par un discours de notre Président Jacques De Decker.

Le metteur en scène

En 1972, à l’âge de 23 ans, Marcel Delval crée le Groupe Animation Théâtre (GAT) qu’il dirige jusqu’en 1978. Il co-dirige alors le Ciné Rio jusqu’à la naissance du Théâtre Varia, en 1981, qu’il crée avec Michel Dezoteux et Philippe Sireuil.
Depuis sa sortie du Conservatoire royal de Bruxelles en 1969, il réalise de nombreuses mises en scène pour les compagnies qu’il a (co-)créées mais également pour d’autres théâtres. Parmi celles-ci, citons En attendant Godot de Samuel Beckett (Théâtre Varia/Théâtre de la Place, 1984), L’Amant et Le Monte-plats d’Harold Pinter (Maison de la Culture de Namur, 1985), «Britannicus» de Racine (Théâtre Varia, 1988). Depuis les années 2000, exceptées quelques mises en scène pour le Rideau de Bruxelles, À la recherche du bébé d’Edward Albee (2001), et le Théâtre de la Place des Martyrs, Terminus de Daniel Keene (2002), il met essentiellement en scène des pièces pour le Théâtre du Varia, telles que L’Illusion comique de Pierre Corneille (2009), Adultères de Woody Allen (2013) ou encore «Hot House» d’Harold Pinter (2014). 
Il est également comédien et joue dans de très nombreux spectacles parmi lesquels Lorenzaccio (Théâtre National de Belgique, 1970), Les Caprices de Marianne (Théâtre National de Belgique, 1972), Le Songe d’une Nuit d’Eté (Théâtre Varia, 1992), Quartett (Théâtre Varia, 1994) et plus récemment, Woyzeck (Théâtre Océan Nord, 2010), «Ainsi va le monde» (Cie Claude Volter, 2011), «Platonov» (Théâtre Océan Nord, 2012) et Adultères (Théâtre Varia, 2013). Marcel Delval – marqué par un passage à l’Actor’s Studio – est sans doute le grand spécialiste belge du théâtre américain, dont il met en scène de nombreux auteurs, tels que Albee, Keene ou encore Williams. Depuis 1990, il est également chargé de cours à l’Institut Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles (INSAS) et à l’Institut des Arts Dramatiques (IAD).

Comédiens

Le Professeur - Michel Wright

Comédien, metteur en scène, auteur et professeur, passionné de théâtre, de poésie et de musique. 
Britannique de passeport, il a fait ses études théâtrales au Conservatoire Royal de Bruxelles où il enseigne encore l’interprétation dramatique, de même qu’à l’IAD à Louvain la Neuve. 
Il a joué une quarantaine de rôles et mis en scène une cinquantaine de pièces, dont la dernière était les Petits Crimes Conjugaux en décembre dernier. Il a travaillé aussi bien en Belgique qu’en France, en Suisse et en Tunisie, il a signé de nombreuses adaptations de romans dont une qui connut un grand retentissement Les Larmes de Nietzsche adaptée du roman américain de Irvin Yalom Quand Nietzsche a pleuré qui fuit montée par lui à la Comédie Claude Volter. Les autres théâtres dans lesquels il a travaillé sont le Rideau de Bruxelles, le théâtre du Parc, l’Esprit Frapeur, le Théâtre de Poche, le Théâtre du Crève Cœur à Genève, de nombreuse «jeunes compagnies», etc… Il est un des membres fondateurs des Universités Populaires du Théâtre animées par Jean Claude Idée et dirige depuis peu le Théâtre de La Valette

Marina : Manoëlle Meeûs

Sortie de l’option Interprétation Dramatique de l’Institut des Arts de Diffusion en 2016 et agrégée en 2017, Manoëlle est également danseuse orientale professionnelle.
Après la reprise de la création collective Parait que la vie est belle au Centre Marius Staquet à Mouscron et au Festival Esperanza fin 2017, Manoëlle continue ses premiers pas de comédienne sur la scène du théâtre de la Valette.

Daniel : Fabian Dorsimont

Sorti de l’IAD en 2017, Fabian a tout d’abord assisté Michel Kacenelenbogen à la mise en scène de «Pour en finir avec la question juive» au Théâtre le Public. Puis c’est sur les routes de Suisse et au théâtre du Rideau de Bruxelles qu’il fait ses premiers pas en tant que comédien pour le spectacle Funérailles d’hiver mis en scène par Michael Delaunoy.
Aujourd’hui, il retrouve deux de ses anciens professeurs sur la scène La Valette pour Les combustibles.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire