Publicité

Le Nozze di Figaro

Il fallait plus que du courage à l’époque pour mettre en musique la pièce de Beaumarchais, interdite par tous les souverains d’Europe ! Car si Da Ponte en modère les propos les plus violents à l’encontre de la noblesse, les situations qu’il campe, les rapports sociaux qu’il décrit, les transgressions qu’il met en scène sous couvert du travestissement et de la comédie, sont une charge non moins virulente contre l’Ancien Régime. La douce illusion d’un ordre social immuable où chacun est à sa place vacille et bascule sous les coups d’un Figaro bien décidé à s’éviter les cornes ! Et, comble dans cette société patriarcale, ce sont les femmes qui in fine mènent le jeu…

Auditorium Dijon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire