Publicité

Le Grand Est à Bar en Trans 2018

AMOR BLITZ
Reptilian pop, garden rock (Strasbourg)

Quatuor basse batterie guitares synthé voix, AMOR BLITZ c’est une certaine idée de la pop française : un fort attachement à la tradition avec en ligne de mire la période yéyé et les grands de la chanson (Vian, Gainsbourg, Souchon, Dutronc, Daho) allié à un mélange de sub-genres du rock (krautrock, UK indie, post-punk, no-wave, surfrock, psyché) et d’influences plus lointaines (bossa nova, dub, musiques caribéennes).  Contrecarrant et s’amusant des formats pop couplet-refrain-couplet-refrain, des gabarits radio-edit et des formules algorithmiques tubesques, le groupe joue avec litanies et incantations et compose des motifs qui se poursuivent et se fuient ponctués de sorties de routes instrumentales.  Le couteau suisse stylistique déployé ne tient pas du pastiche rondement exécuté mais communique étroitement avec le texte et construit différents décors, pose plusieurs ambiances. Agissant comme un kaléidoscope, AMOR BLITZ réagence ses influences en un flux chromatique dynamique infini.

  • 02 99 38 50 50

Concert

Café Des Champs Libres 10 Cours des Alliés, 35000 Rennes France

IAN CAULFIELD
Electro pop (Reims)

Difficile de ne pas classer le style de slacker/skateur de IAN CAULFIELD dans  l’héritage de Larry Clark période Kids ou de Gus Van Sant période Paranoïd Park. Un style qui sentirait bon les guitares grunge et la bière tiède, si ce protégé des rémois de The Shoes n’avait pas décidé de brouiller les pistes aussi habilement. Si la guitare est omniprésente il faudrait tout de même compter sur des incursions qui convoquent autant la dream-pop de Beach House que les boîtes à rythme hiphop. Un véritable jeu de piste ultra grisant.

CLAIRE FARAVARJOO
Electro pop (Strasbourg)

CLAIRE FARAVARJOO, c’est des mélodies entêtantes, des refrains qui te tournent autour. Des basses profondes qui font bouger la tête du ciel au sol, et des rythmiques électroniques inattendues. Des textes en français qui résultent d’une inspiration puisée dans les clubs, dans les regards inconnus, les histoires qui prennent à cœur.

Faire un accord sur un synthé dans le hasard, pour au final en faire une piste sonore. Une voix vaporeuse qui prête à rêver tout en se déhanchant sur des BPM qui donnent envie d’user ses tennis sur le sol des salles de concert.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire