Publicité

L'homme descend du songe ou crime magistral - Théâtre La Valette

Du 9 au 26 mai
L'homme descend du songe ou crime magistral
de Pascal Vrebos

Avec Jean-Philippe Altenloh
Mise en scène de Michel Wright

Créée le 28 avril 1999 à Bruxelles au Théâtre des Martyrs, dans une mise en scène de Jacques Herbet et une production d’Art-Maniac, avec Jean-Philippe Altenhoh et Xavier Dujardin, la pièce de Pascal Vrebos revient sur la scène de La Valette.

Le pitch ? Le professeur Boulanger, Nobel raté, prépensionné de force, devient un assassin parfait. Ce geste le rend soudain si vrai, si lucide qu’il dépiaute le réel devant ses étudiants éberlués. Certes, cet Einstein de province rêve de découvrir une miette d’un indicible absolu, il traque les énigmes de la vie, mais que faire pour se désengluer de la fange épaisse qui forge la réalité ? Il arpente les coulisses de nos appartenances sociales, il arrache les masques, dénonce les rôles et les Grands Jeux de ses congénères, une espèce très particulière. Comédie ? Tragédie ? Pantalonnade ? Pochade macabre ? Sans doute aucune et toutes à la fois. L’homme descend de ses propres songes. Mieux vaut en rire, en attendant que le rideau se baisse.

Du 9 au 26 mai 2019 - les jeudis, vendredis et samedis à 20h30. Les dimanches à 18h

Réservation

Théâtre

Théâtre La Valette 11 Rue Basse, 1460 Ittre Belgique

Prochaines dates

L'auteur

Auteur dramatique, Pascal Vrebos est à la fois connu comme dramaturge et comme homme de radio et de télévision. Depuis 2000, il anime, chaque dimanche, l’émission L’invité, tant sur le plateau de RTL-TVi que sur les ondes de Bel RTL. Parallèlement à cela, il a enseigné pendant plusieurs années au Conservatoire Royal de Bruxelles, à la HEFF ( Haute école Francisco Ferrer) et donne toujours le  cours d’Education aux médias à l’Université Libre de Bruxelles.
Ecrivain, dramaturge et sémiologue, Pascal Vrebos est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtre. Celles-ci ont été traduites en anglais, en allemand, en néerlandais et en tchèque. Son premier fait d’arme: Le Mot magique, pièce écrite à l’âge de 17 ans et lue pour la première fois en 1970.

Le metteur en scène

Michel Wright qui est aussi le directeur du Théâtre de La Valette 
Comédien, metteur en scène, auteur et professeur, Michel Wright connait bien La Valette puisqu'il a signé sa première collaboration avec Léonil Mc Cormick en 1996 avec «Dracula»...
Britannique de passeport, il a fait ses études théâtrales au Conservatoire Royal de Bruxelles où il enseigne encore l’interprétation dramatique, de même qu’à l’IAD à Louvain la Neuve. Il a joué une quarantaine de rôles et mis en scène une cinquantaine de pièces, aussi bien en Belgique qu’en France, en Suisse ou en Tunisie, il a signé de nombreuses adaptations - dont Les Larmes de Nietzsche adaptée du roman américain de Irvin Yalom Quand Nietzsche a pleuré - non seulement pour le théâtre de la Valette mais aussi pour la Comédie Volter, pour le Rideau de Bruxelles, pour le théâtre du Crève Cœur à Genève, etc... Il est l'un des membres fondateurs des Universités Populaires du Théâtre animées par Jean Claude Idée et ajoute une corde à son arc en occupant la fonction de directeur de théâtre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire