Publicité

Intégrale Louis Couperin

L’intégrale de la musique pour clavier de Louis Couperin initiée en 2014 par Brice Pauset se poursuit au clavecin, avant deux rares concerts à l'orgue en juin. Le défi, pour chaque interprète, dans ces pièces qui nous sont parvenues à travers deux manuscrits et classées par tonalité et par genre, est d’avoir à reconstituer selon son humeur et son sens musical les suites dont elles faisaient sans doute partie.

Nous laissons donc la parole à l’artiste pour vous présenter ce troisième opus :

« L’histoire de la musique française pour clavecin peut se décliner sous la forme d’une longue généalogie de familles de musiciens ou de relations entre maîtres et élèves. De ce point de vue, le manuscrit Bauyn, source principale de cette intégrale, constitue un cas typique de telles relations : la musique de Louis Couperin y côtoie en effet celle de son maître Jacques Champion de Chambonnière, tandis que les dynasties des Gauthier et des Richard voisinent des figures surtout connues pour leur musique vocale, tel Henry Du Mont. On retrouvera les affects extrêmes liés aux genres dont Louis Couperin portera la perfection à son plus haut degré : tout particulièrement les chaconnes et passacailles et, comme à chaque fin de récital, la déchirante pavane en fa dièse mineur. Un dernier mot enfin : ma profonde admiration pour la musique de Marc-Antoine Charpentier est depuis toujours entachée par la frustration de ne rien pouvoir jouer de lui au clavecin : en effet, on ne connaît aucune pièce originale pour clavier du grand compositeur, de 17 ans cadet de Louis Couperin. Cette frustration sera enfin levée, sous la forme d’une transcription de la symphonie ouvrant la messe à huit voix H3, qui préludera une des suites en mineur du récital. »

Auditorium Dijon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire