Publicité

Femi Kuti en concert au Trabendo

Femi Kuti dévoile aujourd'hui son nouveau single Na Tha Way Be That, extrait de son album One People One World avec une pochette signée Kiki Picasso. Enregistré en grande partie à Lagos au Nigeria, ce nouvel album One People One World voit Femi Kuti et son groupe Positive Force revenir aux racines africaines de la musique, avec des notes de reggae, de highlife, de soul, de R&B et d'autres saveurs africaines, caribéennes et afro-américaines s'imposer selon les morceaux.
Femi Kuti sera en tournée Européenne en mai 2018 et passera bien sûr par Paris à cette occasion.

Femi Kuti

Femi Kuti
Nouvel album One People One World

Sortie le 23/02/2018 chez Knitting Factory / Partisan / [PIAS]
En concert au Trabendo à Paris le 17/05/2018.

Billetterie

Concert

Le Trabendo 211 Avenue Jean Jaurès Parc de la Villette, 75019 Paris France

Avec ce nouveau titre Na Tha Way Be That, Femi transmet le message le plus célèbre de Fela : « La musique est l'arme du futur ».

A travers ce titre, Femi Kuti apporte un message de paix et d’espoir : « J'espère vraiment que ce titre nous inspirera tous et nous permettra de comprendre que nous sommes tous sur la même planète, qu'il est de notre devoir de défendre la paix, l'amour, la justice et de garder notre planète en bonne santé ».

Femi Kuti est le cœur et l'âme de l'Afrobeat moderne. Crée par Fela, l'Afrobeat a poussé plusieurs générations de musiciens à utiliser, au Nigeria et dans le monde, la musique comme arme pour se battre pour la justice et la liberté. Femi et son groupe, Positive Force, sont à la pointe de ce mouvement, en élargissant continuellement le vocabulaire de la musique, en ajoutant des notes de punk et de hip-hop au son, tout en conservant ces racines traditionnelles et son message politique.

Quand il est à la maison au Nigeria, Femi et son groupe jouent au Shrine, le dancehall et l'espace de concert qu'il a construit en souvenir de son père. Le club est l'œil de la tempête mondiale de l'Afrobeat, un lieu de rassemblement pour les fans, un lieu de ralliement pour les activistes et les danseurs. 

One People, One World voit Femi revenir aux racines africaines de la musique. Des notes de reggae, de highlife, de soul, de R & B et d'autres saveurs africaines, caribéennes et afro-américaines tournent à travers le mélange, ajoutant de la profondeur et de la complexité aux arrangements, mais les influences ne dérangent pas le son caractéristique de Femi. "Quand j'étais petit, j'écoutais du funk, du highlife, du jazz, des chansons folkloriques, de la musique classique et des compositions de mon père, donc vous entendez ces choses dans la musique, mais tout sur cet album vient strictement de mon cœur et de mon âme. Comme l'Afrique elle-même, Afrobeat a des possibilités infinies dans sa structure. Comme nous jouons en live au Shrine, les chansons évoluent, absorbant l'énergie du public. C'est comme peindre, avec les teintes changeantes et les tons des danseurs qui colorent la musique. Quand nous l'emmenons en studio, vous entendez toutes ces influences bouger ensemble. "    

Femi a enregistré la majeure partie de l'album à Lagos, avec les musiciens de Positive Force, et son fils, Omorinmade Anikulapo - Kuti. "Mon fils, Made, étudie la musique en Angleterre au Trinity College, au même endroit que son grand-père Fela Kuti, et a joué du piano et de la basse sur de nombreuses chansons de l’album", explique Femi. "Sa contribution a apporté une intimité aux sessions. Avoir joué avec moi et me donner des conseils sur les arrangements, c'était très agréable".     

One People, One World est un plaidoyer pour l'unité mondiale, avec un appel et une réponse entre la section de cuivre et la voix sincère de Femi. La guitare soukous ondulante d'Awomolo Opeyemi, la ligne de basse reggae d'Andrew Aghedo et la batterie crépitant d'Ayodele Alaba ne font que sublimer ce titre. "C'est un air de danse simple," dit Femi. "Quand vous regardez ce qui se passe en Afrique, en Europe et en Amérique, il est important de garder le rêve de l'unité en vie."   

Africa Will Be great Again a une mélodie profondément africaine et un soupçon de la Caraïbe dans son arrangement syncopé. Les percussions multicouches, l'orgue soulful de Femi et les cornes jubilantes nous poussent à surmonter la corruption et à danser dans une nouvelle aube. "L'énergie des cornes amène la musique à un niveau différent pour moi. J'aime les phrases courtes et puissantes qui vous propulseront sur la piste de danse. Sur cet album, j'ai gardé mes racines et laissé la musique couler à travers moi, sans la diluer. Je ne pensais pas funk, ni Afrobeat, ni rien d'autre. Si vous entendez quelque chose dans les mélodies, c'est peut-être là, mais en tant que compositeur, je me suis abandonné aux forces supérieures qui me donnent ce don de jouer de la musique et de la laisser couler hors de moi."

Femi Kuti est le cœur de l'Afrobeat moderne. Il revient présenter un 10ème album plein d’espoir et de réconciliation qui ne perd rien de la dimension combative de sa musique. Accompagné de son groupe Positive Force, Femi servira de l’Afrobeat pure accompagnée de puissantes lignes de cuivres !
Le Trabendo se transformera en Shrine le temps d’un soir, lieu mythique de Lagos construit par Femi, où l’on fête l’Afrobeat créé par Fela Kuti.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire