Publicité

Entre Vienne & Istanbul

Pour joindre Istanbul à Vienne par le rail, deux itinéraires s’offrent à vous : par le nord, via Bucarest et Budapest, ou par le sud, via Belgrade. Le Chœur de l’Opéra de Dijon vous propose de visiter en musique l’ensemble de ces capitales au cours d’un aller-retour du profane au sacré en forme d’invitation au voyage. Aux portes de l’Orient, la surprise sera au rendez-vous avec Ahmet Adnan Saygun, qui croise les chants populaires de la Sublime Porte et la musique française apprise durant ses études à Paris. Une occasion rare d’entendre des extraits de son oratorio écrit sur le poète soufi du XIIIe siècle Yunus Emre. À Bucarest, c’est Enesco qui vous fera pénétrer dans le palais royal de Cotroceni : la poétesse Carmen Sylva qui lui fournit le texte de Waldgesang n’est autre que la reine Elisabeth de Roumanie. À Budapest, Liszt et Kodály font entrer les rythmes magyars dans la liturgie catholique tandis que Bartók part à la découverte du folklore de son pays. A Vienne, les magnifiques pièces pour chœur de Schubert vous livrent leurs secrètes beautés. Enfin, Stevan Hristić, compositeur serbe du XXe siècle, et ses prédécesseurs Kornelije Stanković vous entraînent à la découverte de la Ville Blanche où se croisent Est et Ouest, passé ottoman et modernité slave.

Auditorium Dijon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire