Publicité

Concert Santoré, In my Head & Lunaxy - l'International

Lunaxy

Lunaxy est un groupe de pop formé en 2016 à Paris par Kim Cabanes et Pierre Brousse.

Pour ces deux amis d’enfance originaires de la région toulousaine, la capitale qu'ils habitent depuis peu devient le lieu d’une création musicale inattendue. Leur premier album Departure, en collaboration avec la chanteuse Emilie Saint-Pastou est un condensé d’énergies aux nombreuses influences pop : Daft Punk, Bruno Mars ou encore Michael Jackson.

  • 09 80 53 76 41

Concert

L'international 5 Rue Moret, 75011 Paris France

Santoré

Santoré est le projet de deux frères, Mathieu et Antoine Gouny. Avec la sortie de quatre EP : Sun et Tabou en 2013, Silverado en avril 2015 puis Rochefort en 2017, le duo a su développer une poptronica aux accents à la fois euphoriques et mélancoliques dans laquelle les réminiscences de leur culture jazz et rock se mêlent à des sonorités plus électroniques.

Depuis leur home-studio, Antoine et Mathieu nous plongent dans l’ambiance nostalgique de la beauté des souvenirs d’enfance retrouvés. C’est avec leurs mémoires d’un intime commun que les deux frères définissent leurs univers en s’inspirant de films, bandes originales et disques évocateurs de leur jeunesse.

Les compositions de Santoré naissent de sentiments naïfs et spontanés tout en proposant un ensemble cohérent et conceptuel. En utilisant une large palette d’instruments, les deux frères s’amusent à déposer des mélodies entêtantes sur de longues nappes aériennes où viennent parfois se placer leurs voix.

In My Head

Oserait-­on faire de la musique gaie au sens zouk industriel du terme en choisissant comme patronyme de groupe In My Head et en suggérant, pour un des membres, une parenté de look diablement confondante avec J. Mascis ?
À priori non, ce qui tombe bien quand on sait que les intéressés, pas larmoyants pour autant, qu’on se rassure, se sont baptisés ainsi en picorant dans le « Taste of Cindy » de The Jesus And Mary Chain.
Et comme de la chaîne au boulet un ex-­‐bagnard mais mauvais poète dirait qu’il n’y a qu’un pas, on le franchit en poussant la métaphore jusqu’à une autre pierre : le... silex, cette roche qui permet de faire beaucoup -­ des armes, du feu ‐ avec peu. En langage de cordes et de cordons, on traduirait ça par Lo-‐Fi, cet artisanat trompeusement facile qu’il est, contre toute attente, difficile de dissocier de la musique de In My Head.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire