Publicité

Concert De L'Ecosse A L'Italie

Mendelssohn était un grand voyageur, incarnant la figure du Wanderer si chère au romantisme allemand. En 1829, il passe l’été au nord de l’Écosse. Seul face à l’immensité de la nature. C’est de là qu’il tirera l’inspiration pour deux de ses œuvres devenues célèbres : l’Ouverture Les Hébrides et la Symphonie nº 3 Écossaise. La première est sous-titrée La Grotte de Fingal, en référence à une caverne sous-marine située sur l’île de Staffa, envahie par la mer à chaque marée. Impressionné par ce lieu, Mendelssohn nous livre une partition presque fantastique avec, comme toujours chez lui, des textures délicieusement aériennes. La Symphonie nº 3 est, quant à elle, un véritable voyage dans les Highlands, avec notamment un scherzo évoquant un air de cornemuse. Quant au finale hymnique, serait-il une allusion au couronnement de la reine ? Changement de décor : la Symphonie nº 4 Italienne a été écrite au moment où Mendelssohn séjournait à Rome. Une œuvre lumineuse, à l’instrumentation exquise (on se réjouit d’autant plus de l’entendre avec les instruments anciens des Musiciens du Louvre Grenoble). Le finale, un saltarello endiablé, est clairement inspiré de la tarentelle napolitaine. Nourri de son travail sur l’œuvre de Schubert, Marc Minkowski va à coup sûr nous offrir un nouvel éclairage sur ces grandes pages du romantisme allemand. Marc Minkowski et Les Musiciens du Louvre Grenoble sont associés à la MC2 : Grenoble depuis 2004.

  • 0 892 68 36 22

MC2 Maison de la culture Grenoble

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Pour rester informé de l'actualité de Divertir ; abonnez-vous !

Newsletter

Facebook