Publicité

C'est pourtant simple ! - Théâtre Edgar

« C’est pourtant simple ! » est une histoire de femmes. D’abord parce que c’est la première pièce d’une auteure pleine de talent Sophie Brachet, tombée dans la marmite « du théâtre ce soir », fan de comédies et de Jacqueline Maillan… Ensuite parce que pour une fois, il y a quatre rôles de femmes pour un homme !
Et il va avoir fort à faire ce pauvre Henri Bordier : cacher à sa femme Louise l’existence de Stéphanie, gérer un cambriolage, sa belle-mère Simone, comédienne fantasque qui fomente son grand retour sur scène et la voisine Madame Pinson et son caddy rempli de Prozac…. Pas si simple…

C est pourtant simple ! La troupe

Auteure : Sophie Brachet
Comédiens : Marion Game, Geneviève Gil, Virginie Stevenoot, Elisa
Azé, Emmanuel Veilly
Metteur en scène : Luq Hamett
Décors : Claude Pierson
Construction : les Ateliers décors
Musique : Christian Germain

Informations horaires importantes : Actuellement du mardi au samedi à 19h00 ou 21h00 (en alternance 1 semaine sur 2) et les dimanches à 17h30 (en alternance 1 semaine sur 2).
Séances selon les jours 17h30 19h00 21h00. Relâches les lundis. Représentation 1 dimanche sur 2. Se renseigner au moment de la réservation ou auprès du théâtre.

Billetterie

Théâtre

Théâtre Edgar 58 boulevard Edgar Quinet, 75014 Paris France

Prochaines dates

Les comédiens

Marion Game

Pendant qu’Huguette rempile dans « Scènes de ménages » Sur M6…
Marion Game revient sur scène ! 10 ans passés avec les français chaque soir à l’heure du dîner, ne peuvent pas estomper 50 ans de carrière au théâtre et 35 films ou alors : « Y a un os dans la moulinette ! »
Elle a fait « L’Albatros » avec Jean-Pierre Mocky, « Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques » avec deux Michel, Audiard et Serreau, le charlot avec « Les bidasses en folies » et elle a dit « Vous ne l’emporterez pas au paradis ! » à Pierre Mondy et Gérard Jugnot même si «  C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule… »
Si Marion est populaire au sens noble du terme, c’est parce qu’elle est une saltimbanque généreuse et qu’elle va au-devant de son public… Elle n’a cessé d’être sur les routes de France avec «  Les Jeux de 20 heures », « L’académie des 9 », et « les tournées de théâtre » avec Michel Galabru, Pierre Richard et Feydeau… Ce n’est pas « Une sale égoïste » qu’elle a joué aux côtés de Paul Meurisse et Claude Gensac, et elle ne se regarde pas « Le nombril » du grand Jean Anouilh quand elle joue avec Bernard Blier…
Bref, Elle nous a emmenés une bonne douzaine de fois « Au théâtre ce soir ! » qu’elle a partagé avec Michel Roux, André Roussin, Jean-Pierre Bacri, Michel Creton, Jacques Balutin, Patrick Préjean, Robert Manuel, Jacques Morel… Elle a même fini cette séquence par : « J’y suis, j’y reste ! » pour notre plus grand bonheur…

Virginie Stevenoot

De la danse au théâtre, des pointes au clap, il n'y a qu'un saut de chat. De Georges Feydeau à Yonnick Flot, de Dumas fils à Olivier Lejeune, de Francis Joffo à Patrick Sébastien, d'Alil Vardar à Gérald Sibleyras… D'une trentaine de pièces à Sophie Brachet …

Elisa Azé

J’ai tout juste 20 ans et une carrière aussi longue que la première phalange du petit doigt. A 9 ans j’étais déguisée en garçon pour le spectacle de Chantal Goya au Palais des Congrès, puis de fil en aiguille j’ai fini au Rocky Horror Picture Show au Studio Glande. Après, j’ai appris mon métier au conservatoire du 10ème et à l’école des enfants terribles. Je viens de terminer Adopte Un Jules.com au théâtre du Splendid. Tout ça pour enfin avoir le plaisir de jouer au théâtre Edgar avec de grands comédiens !

Geneviève Gil

« Elle a failli tourner avec Spielberg, elle a failli jouer avec De Niro, mais ce jour là, elle était pas libre... elle avait piscine ! »

Emmanuel Vieilly

Viré de l'école Florent en 1995, il rencontre Raymond Acquaviva qui lui offrira non pas un café mais le premier rôle de sa pièce Cellule 118 d'Alphonse Boudard. Il enchainera alors, durant vingt ans, une quarantaine de téléfilms, où il jouera notamment avec la plus grande actrice de Télé : Mimie Mathy, il travaillera, notamment, avec Edouard Molinaro, Mathieu Kassovitz ou encore Johnny Camembert. En 2012, retour aux sources : l'alcool ? Non le théâtre !
Il remonte alors sur scène et se produit pendant 5 ans dans plusieurs comédies sur Paris. La dernière en date est la toute nouvelle comédie délirante d'Elisa Valentin d'André Gaston : « Tinder Surprise ! » où il interprète tant bien que mal le rôle de Frédo. Il fait ce qu’il peut, quoi ! »

Sophie Brachet (L’Auteure)

Une anecdote en passant, comme le disait Jacqueline Maillan dans son sketch la conférencière… Je suis une inconditionnelle du Théâtre de boulevard en général et de « la Maillan » en particulier. Mon plus grand regret est de ne jamais l’avoir vue sur scène. Mais je me rattrape en regardant ses pièces en boucle.
En une fraction de seconde, j’ai des sanglots de rire, des éclats de larmes et des frissons de joie plein la tête. Quel bonheur de pouvoir lui faire un petit clin d’oeil grâce au talent de Marion Game et de ses partenaires ! La réplique finale de « Folle Amanda », résume formidablement ce que je me dis en écrivant cette note : « alors c’est pas merveilleux la vie ? Dis-le que c’est merveilleux la vie, petite imbécile, ou je te tue ! » Oh que oui, c’est merveilleux la vie !

Luq Hamett (Mise en scène)

Gros rouquin avec des après-ski quand, de Retour vers le Futur, il double des voix de dessins animés de bonnes intentions, il se transforme ensuite en grand brun avec des chaussettes bleues pour diriger le Théâtre Edgar.
Sachant parfaitement que parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir, il veille scrupuleusement au rythme des spectacles qu’il met en scène. Quand il travaille, il ne compte jamais ses heures, et pas seulement parce que, sur sa montre, il n’y a plus de petite aiguille ! Pierre DAC… Du côté d’Ailleurs

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire